© MAISON SENSEY 2017 - 2019

  • Facebook - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • Twitter Round
Please reload

POST RÉCENTS : 

NOUS SUIVRE : 

  • Facebook - Grey Circle
  • Twitter Clean Grey
  • Instagram Clean Grey

Rames Xelhuantzi, la beauté, la mode, la couleur


Rames Xelhuantzi est un photographe de mode mexicain haut en couleur. Il a travaillé pour les plus grands magazines comme Harper’s Bazaar, Vogue, Elle, Esquire, ou encore pour Dior ou Revlon.

Les couleurs et le travail de la lumière qu’il propose dans ses photos sont époustouflants, vivants, flamboyants autant de qualificatifs qui font sa signature empreinte de la culture et de l’art mexicain.

Rames est également un homme engagé dans la protection de notre planète avec son projet #TheBeautyMovement. Il souhaite sensibiliser le plus grand nombre par la beauté et l’art, pour sauvegarder la splendeur de la Terre.

 

Ça a débuté comment ?

 

Je suis né au Mexique et j'ai grandi dans une ville appelée Cholula, un endroit connu pour sa grande Pyramide.

Quand j'avais 19 ans, j'ai participé à une année d'échange culturel à Zürich, en Suisse. Cette année là, j’ai été ébloui par la nature magnifique de ce pays et par l'architecture des villes. C'était aussi la première fois de ma vie que je voyais les paysages changer si joliment à chaque saison ;  des champs verts en été,  aux arbres jaunes orangés en automne, à la blancheur de la neige en hiver et aux fleurs colorées au printemps.

 

A l’époque j'avais un appareil photo très simple et j’étais déjà très enthousiaste à l’idée de réaliser des photos de beaux paysages et de mes amis du groupe d'échange. J'aimais déjà photographier les filles lors de nos voyages dans les différentes villes que nous visitions ou dans les fantastiques paysages de montagne. D’ailleurs j’en ai sélectionné spécialement pour vous pour la Gallery 109.

Ce que je ne savais pas à ce moment-là, c'est que je faisais mes premiers pas en tant que photographe de mode. Je me souviens quand je prenais une photo d’une de mes amies,  j'ai essayé de cadrer la photo de la meilleure façon,  d'avoir une belle composition avec le fond ou le paysage. J'ai aussi fait attention à ne pas avoir de bouteille d'eau ou d'objets perturbants la scène.

Je composais naturellement mes premières photos de mode sans savoir que quelques années plus tard, cela deviendrait ma carrière et ma plus grande passion.

 

Créer des images et raconter des histoires est la façon qui me permet de me connecter à mon âme et d’exprimer mes émotions. La photographie de mode et de beauté me permet d'unifier et de transmettre mon admiration pour le design de mode ;  le maquillage, la coiffure, la beauté féminine, la forme et les lieux uniques.

J'aime travailler avec des gens talentueux qui partagent la même passion pour ce qu'ils font.

 

Est-il possible de capturer l'élégance en photo?

 

L'élégance commence avec l'harmonie des différents éléments de la photo. Elle peut être transmise par l'attitude du modèle, le style du vêtement, le maquillage ou encore la coiffure. Puis vient l'œil du photographe pour capturer tous ces éléments et les transmettre dans les photos.

 

Quelles sont vos sources d'inspiration et quelles personnes vous inspirent dans votre travail?

 

Je suis inspiré par différentes sources, la plupart du temps par la beauté d'une femme, par un paysage ou un lieu captivant, beau ou unique. Je m'inspire souvent de films ou encore  en voyant travailler d'autres artistes et photographes.

Peter Lindbergh, Steven Meisel, Horst P. Horst, Vincent Peters, Eugenio Recuenco et Mario Testino sont les photographes qui m’ont le plus inspiré.

 

Le travail de la couleur semble très important dans vos photos, comment la travaillez-vous ?

 

La couleur fait partie de ma culture, elle est un élément très important dans les arts et l'artisanat au Mexique. L'utilisation de couleurs dans mes photos est très naturelle pour moi, bien que j'aime aussi le noir et le blanc.

Certains des photographes que j'admire comme Peter Lindbergh, Richard Avedon, Erwin Blumenfeld, utilisent le noir et le blanc dans leurs œuvres. Je suis aussi fan des techniques d'éclairage des années 40 et 50 et des films en noir et blanc.

 

Quelles techniques photo utilisez-vous?

 

C'est difficile à dire car je n’ai pas de techniques spécifiques. J'ai développé l'utilisation de nombreuses techniques au cours de ma carrière. Je considère mon automatique très polyvalent car je peux éclairer et créer des scènes en utilisant des stroboscopes, le tungstène, la lampe hmi qui offre un éclairage naturel et également expérimenter différents types de lumières comme les lasers.

 

En termes de techniques photo, celle que j’ai travaillée des années pour la  développer, est la photographie stéréoscopique (3D). J'ai construit mon propre système avec deux reflex numériques connectés à des émetteurs de synchronisation.

 

Pour la plupart des photos, j'utilise mon Nikon D800. Pour d'autres projets, surtout lorsque je réalise des campagnes beauté et coiffure,  j'utilise un appareil photo moyen format PhaceOne pour obtenir beaucoup de détails et de qualité car la plupart des photos seront affichées en grands formats dans les stands et les grands magasins.

 

Quelles sont les photos qui vous ont rendu le plus fier ? 

 

Les photos qui me rendent fier sont celles qui demandent beaucoup de travail avec des productions complexes, d'autres fois c'est le résultat de l'image que j'aime.

Cela peut être également  une photo que je peux revoir des années après et je l’aime toujours autant, celle qui peut me transmettre un bon feeling, un bon souvenir, une photo que j'aime voir et revoir.

 

Quelles photos de Paris aimeriez-vous réaliser ?

 

Il y a quelques années, j'ai réalisé une campagne pour une marque de mode mexicaine au Pont Alexandre III. En raison d'un retard des échantillons de la collection, la production a été retardée et nous avons fait le shooting au début de l'hiver. Il faisait très froid pour faire le tournage et se déplacer.

J'aimerais revenir à Paris au printemps pour voir toute la beauté de cette saison et créer une Spring Fashion Story au Pont Alexandre III.

 

Vous travaillez sur quel projet en ce moment ?

 

J'ai un projet significatif et important que je viens de commencer et je suis très heureux de le partager avec vous. Le projet s'appelle #TheBeautyMovement

C’est la volonté de créer un monde meilleur grâce à la beauté, d’essayer de faire prendre conscience aux gens de la splendeur et de la grandeur de notre planète pour qu’on lui donne plus de respect et d’admiration.  

 

Il s'agit d'inspirer les gens à travers la photographie et les arts pour prendre soin de notre planète, en commençant par des actions simples comme ramasser tous les jours des déchets de la rue ou quelque soit l’endroit où on se trouve. Il s'agit de recycler des sacs et des bouteilles en plastique, en utilisant le moins possible de matériaux qui ne se désintègrent pas dans le sol. Il s'agit de transformer les déchets en art.

Mon souhait et ma mission sont d'inspirer les autres à voir la beauté et la grandeur de notre monde.

 

Je profite de cette interview pour inviter les personnes et les organisations qui partagent cette vision pour rejoindre #TheBeautyMovement afin d’avoir un impact positif dans le monde à travers la photographie et les arts.

 

Découvrez les photos de mode et de beauté ainsi que les premières photos de Rames Xelhuantzi  à la Gallery 109

 

Pour contacter Rames Xelhuantzi

www.instagram.com/ramesphoto

#TheBeautyMovement 

 

 

 

Rames Xelhuantzi, beauty, fashion, color

 


Rames Xelhuantzi is a colorful Mexican fashion photographer. He has worked for major magazines like Harper's Bazaar, Vogue, Elle, Esquire, Dior and Revlon.

The colors and the work of light that he proposes in his photographs are breathtaking, alive, flamboyant as many qualifiers that make his signature imprint of Mexican culture and art.

Rames is also a man committed to protecting our planet with his #TheBeautyMovement project. He wishes to make the greatest number of people aware of beauty and art, to safeguard the splendor of our planet.

 

How did it begin?

 

I was born in Mexico and grew up in a town called Cholula, a place known for its great Pyramid.

When I was 19, I participated in a year of cultural exchange in Zürich, Switzerland. That year, I was dazzled by the magnificent nature of this country and the architecture of the cities. It was also the first time in my life that I saw the landscapes change so nicely every season; green fields in summer, yellow-orange trees in autumn, white snow in winter and colorful flowers in spring.

 

At the time I had a very simple camera and I was already very excited about the idea of ​​taking pictures of beautiful landscapes and my friends from the exchange group. I already loved photographing girls during our travels in the different cities we visited or in the fantastic mountain landscapes. Besides, I have selected especially for you for the Gallery 109.

What I did not know at the time was that I was taking my first steps as a fashion photographer. I remember when I took a photo of one of my friends, I tried to frame the photo in the best way, to have a beautiful composition with the background or the landscape. I was also careful not to have bottled water or disturbing objects on the stage.

I naturally composed my first fashion pictures without knowing that a few years later, it would become my career and my biggest passion.

 

Creating images and telling stories is the way that allows me to connect to my soul and express my emotions. Fashion and beauty photography allows me to unify and convey my admiration for fashion design; makeup, hairstyle, feminine beauty, shape and unique places.

I like working with talented people who share the same passion for what they do.

 

Is it possible to capture elegance in photo?

 

Elegance begins with the harmony of the different elements of the photo. It can be transmitted by the attitude of the model, the style of the garment, the makeup or the hairstyle. Then comes the photographer's eye to capture all these elements and transmit them in the photos.

 

What are your sources of inspiration and who inspires you in your work?

 

I am inspired by different sources, mostly by the beauty of a woman, by a landscape or a captivating, beautiful or unique place. I often take inspiration from films or work with other artists and photographers.

Peter Lindbergh, Steven Meisel, Horst P. Horst, Vincent Peters, Eugenio Recuenco and Mario Testino are the photographers who inspired me the most.

 

The work of color seems very important in your photos, how do you work?

 

Color is part of my culture, it is a very important element in arts and crafts in Mexico. The use of colors in my photos is very natural for me, although I also like black and white.

Some of the photographers I admire like Peter Lindbergh, Richard Avedon, Erwin Blumenfeld, use black and white in their works. I'm also a fan of 40's and 50's lighting techniques and black and white movies.

 

What photo techniques do you use?

 

It's hard to say because I do not have specific techniques. I have developed the use of many techniques during my career. I consider my automatic very versatile because I can illuminate and create scenes using strobes, tungsten, hmi lamp that provides natural lighting and also experiment with different types of lights such as lasers.

 

In terms of photo techniques, the one I have worked on for years to develop, is stereoscopic (3D) photography. I built my own system with two digital SLRs connected to synchronization transmitters.

 

For most pictures, I use my Nikon D800. For other projects, especially when I realize beauty and hair campaigns, I use a medium format camera PhaceOne to get a lot of details and quality because most photos will be displayed in large formats in the stands and department stores.

 

Which photos have made you the most proud?

 

The photos that make me proud are those that require a lot of work with complex productions, other times it is the result of the image that I like.

It can also be a photo that I can see years later and I still love it so much, the one that can give me a good feeling, a good memory, a photo that I like to see and see again.

 

What photos of Paris would you like to make?

 

A few years ago, I realized a campaign for a Mexican fashion brand at Pont Alexandre III. Due to a delay in the samples from the collection, the production was delayed and we did the shooting at the beginning of the winter. It was very cold to shoot and move.

I would like to return to Paris in the spring to see all the beauty of this season and create a Spring Fashion Story at Pont Alexandre III.

 

What are you working on at this moment?

 

I have a significant and important project that I have just started and I am very happy to share it with you. The project is called #TheBeautyMovement

It is the desire to create a better world through beauty, to try to make people aware of the splendor and greatness of our planet to give it more respect and admiration.

 

It's about inspiring people through photography and the arts to take care of our planet, starting with simple actions like picking up trash everyday or wherever you are. It involves recycling plastic bags and bottles, using as little material as possible that does not disintegrate in the soil. It's about turning waste into art.

My wish and my mission are to inspire others to see the beauty and greatness of our world.

 

I take this interview to invite people and organizations who share this vision to join #TheBeautyMovement to have a positive impact in the world through photography and the arts.

 

Discover the fashion and beauty photos and the first pictures of Rames Xelhuantzi at the Gallery 109

To contact Rames Xelhuantzi

www.instagram.com/ramesphoto

#TheBeautyMovement

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload