© MAISON SENSEY 2017 - 2019

  • Facebook - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • Twitter Round
Please reload

POST RÉCENTS : 

NOUS SUIVRE : 

  • Facebook - Grey Circle
  • Twitter Clean Grey
  • Instagram Clean Grey

Ardentes Clipei, entre modernité et tradition


Romain Biette est un tailleur parisien, il est le fondateur d’Ardentes Clipei. Il aime le bon goût « à la française » et veut perpétuer le savoir-faire de la Haute Mesure. Ce personnage balzacien, aux allures de dandy,  offre des costumes à la coupe irréprochable avec une sélection d’étoffes au tombé parfait. Le souci du détail est présent dans chacune de ses créations. 

Nous avons rencontré Romain à son appartement parisien.  Il nous a transmis sa passion pour l’élégance.

 

Ça a débuté comment ?

 

Avec l’amour du cinéma ! Et j’ai une fascination pour des acteurs comme Steeve McQueen ou Alain Delon. J’aime leur élégance. A 18 ans je voulais être ambassadeur, pour représenter la France à l’étranger. J’ai commencé mes études de droit sans savoir où j’irai après. Et au final j’ai pris un virage à 180°, j’ai fait une formation à l’AFT (Fédération Nationale des Maîtres Tailleurs de France) pendant 2 ans. Cette formation n’a fait que confirmer ce que je voulais faire. J’ai monté mon entreprise en 2015 et Ardentes Clipei a vu le jour. Au début c’était compliqué, il fallait que je comprenne le marché.

Les gens s’habillent en demi-mesure mais peu en sur-mesure. C’est un marché qui se développe énormément. La grande mesure c’est l’ultra luxe !

 

Que voulez-vous offrir à vos clients ?

 

Créer quelque chose de plus jeune, de plus accueillant. Les gens veulent une expérience, ils veulent une histoire.

Ma différence est bien entendue ma personnalité et ce que je vais apporter comme signature dans mes créations.

Concernant mon style maison, c’est un subtil mélange entre la modernité et la tradition : moderne car mes costumes sont ultra légers et souples, on ne les sent pratiquement pas, et traditionnels en même temps car ma coupe est harmonieuse dans ses proportions.

 

Comment fait-on pour garder la magie de la personnalisation ?

 

Le rapport humain, l’écoute, je suis très à l’écoute de mes clients. Il y a des créateurs qui imposent un point de vue. Moi je m’intéresse à mon client ; à sa vie, ses envies. J’essaie de le traduire à travers une coupe, un tissu. L’objectif est aussi de valoriser mon client donc je l’oriente sur des modèles précis en fonction de sa morphologie.  Il faut oser sortir des standards et de sa zone de confort.

La majorité de mes clients sont français et j’ai aussi beaucoup de clients allemands. Je fais essentiellement des costumes de bureau et bien entendu pour des occasions spéciales comme les mariages.

Les clients viennent chez moi car ailleurs ils ne trouvent plus. Et ce que je propose correspond au prix qu’ils veulent y mettre.

Chez les marques de luxe, nous sommes sur des standards, la qualité a considérablement baissé, les coupes sont slims, le service client n’est  plus à la hauteur du prestige de leur renommée. Le client est simplement banalisé aujourd’hui.

C’est pour cela qu’il me semble important d’apporter plus à mes clients qu’un costume, c’est une reconnaissance. 

 

Quel est le prix d’un costume Ardentes Clipei ?

 

Mes prix débutent à 800€ avec un costume demi mesure qui sera fabriqué en Europe, avec un tissu italien ou anglais.

Il est réalisé aux mesures du client, et arrive fini à Paris. Il y a un essayage qui sera fait pour retoucher le costume si nécessaire et le finir. Les retouches et les finitions sont faites à la main dans mon atelier à Paris. Les finitions en question sont le bas de pantalon, le point bord de la veste, le point côté du pantalon, la boutonnière de revers et celles de bas de manche. Il faut compter environ 6 semaines de délai pour le premier costume.

Je propose également une grande mesure, que je façonne avec deux autres tailleurs en France. Son prix de départ sera de 3000€.

Il faut compter 3 mois de délai pour le premier costume, 60h de travail, 80% de travail à la main, et 3 essayages !

 

Que pensez-vous de l’évolution de la mode masculine ?

 

Il y a là une vraie réflexion à avoir sur ce marché. Le monde évolue et ça va très vite ; ce n’est pas le monde qui va s’adapter à vos rêves…

Ma génération a besoin d’un retour aux sources, à la qualité et au goût du bien faire. Les hommes n’ont pas forcement l’idée de s’habiller en costume. Il faut penser le costume comme un produit qui s’adapte à votre façon de vivre et offrir un esprit plus jeune dans la coupe. Aujourd’hui les matières sont plus confortables, plus souples.

Mais il y a une uniformisation immédiate des styles, des looks. Quand un « truc »  marche tout le monde le porte. Ce sont des courants de mode éphémères.

 

Et l’élégance comment se traduit-elle ?

 

C’est avant tout une mentalité. Vous ne pouvez pas être élégant en étant un « sale » type. L’élégance c’est au-delà du vêtement. Par exemple, Steeve McQueen était un mec super ! Il transmet l’empathie, la sympathie, il y a quelque chose qui inspire et qui est inspirant.

L’élégance c’est aussi l’éducation du goût.

On a perdu la démarche de s’habiller aussi pour les autres.

 

Quels sont les créateurs qui vous inspirent ?

 

Ralph Lauren bien entendu ! Il m’a permis de grandir dans ce métier. Ses boutiques sont magnifiques, il y a un côté magique, la qualité existe chez Ralph Lauren. C’est l’image qu’il offre que j’aime.

Brunello Cucinelli  est également un créateur qui m’inspire. Il a dit « la beauté sauvera le monde ».

Il a une démarche philosophique dans son travail.  Il fait tout fabriquer dans le village natal de sa femme, il veut perpétuer la tradition. 

Après dans le petit monde des tailleurs, je ne peux en nommer tellement il y en a, qui m’ont inspirés et qui continuent de m’inspirer ! Un tailleur comme un créateur a besoin de garder l’œil ouvert et doit toujours rester humble face à ses pairs pour grandir et évoluer, sans cela il s’enfermera dans sa vision étriquée et disparaitra tôt ou tard.

C’est ce que j’essaie également de faire, perpétuer un savoir-faire et le bon goût. 

 


Découvrez les créations de Romain Biette à l'Espace 109

ardentesclipei.com

 


 

Ardentes Clipei, between modernity and tradition

 

 

 

Romain Biette is a Parisian tailor, he is the founder of Ardentes Clipei. He likes good taste "à la française" and wants to perpetuate the know-how of the Haute Mesure. This Balzac character, looking like dandy, offers costumes with an irreproachable cut with a selection of fabrics with perfect fall. Attention to detail is present in each of his creations.

We met Romain at his Parisian apartment. He passed on his passion for elegance.

 

How did it start?

 

With the love of cinema! I have a fascination for actors like Steeve McQueen or Alain Delon. I love their elegance. At 18 I wanted to be an ambassador, to represent France abroad. I started my law school without knowing where I would go after.

And in the end I took a turn 180 °, I trained at the AFT (National Federation of Masters Tailors of France) for 2 years. This training only confirmed what I wanted to do.

I set up my company in 2015 and Ardentes Clipei was born. At first it was complicated, I had to understand the market.

People dress half-way but little tailor-made. It is a market that is developing enormously. The great measure is ultra luxury!

 

What do you want to offer your customers?

 

Create something younger, more welcoming. People want an experience, they want a story. My difference is well understood my personality and what I will bring as signature in my creations.

Regarding my house style, it is a subtle blend of modernity and tradition: modern because my costumes are ultra light and flexible, you can not feel them practically, and traditional at the same time because my cut is harmonious in its proportions.

 

How do we keep the magic of personalization?

 

The human relationship, listening, I listen very much to my clients. There are creators who impose a point of view. I am interested in my client; to his life, his desires. I try to translate it through a cup, a fabric. The objective is also to value my client so I orient it on specific models according to its morphology. It is necessary to dare to leave the standards and its zone of comfort.

The majority of my clients are French and I also have many German customers. I basically do office costumes and of course for special occasions like weddings.

Clients come to my house because they can not find them anywhere else. And what I propose corresponds to the price they want to put there.

In luxury brands, we are on standards, quality has dropped significantly, cuts are slim, customer service is no longer up to the prestige of their reputation. The customer is simply trivialized today.

That's why it seems to me important to bring more to my clients than a costume, it's a recognition.

 

What is the cost of an Arpeentes Clipei costume?

 

My prices start at 800 € with a half-size suit that will be made in Europe, with an Italian or English fabric.

It is made to the measurements of the customer, and finishes in Paris. There is a fitting that will be done to retouch the suit if necessary and finish it. Alterations and finishes are done by hand in my studio in Paris. The finishes in question are the bottom of the trousers, the edge of the jacket, the point of the trousers, the lapel buttonhole and the sleeve cuffs. It takes about 6 weeks for the first costume.

I also propose a great measure, which I shape with two other tailors in France. Its starting price will be 3000 €.

It takes 3 months of time for the first costume, 60 hours of work, 80% work by hand, and 3 fittings!

 

What do you think about the evolution of men's fashion?

 

This is a real reflection in this market. The world is evolving and it is going very fast; it is not the world that will adapt to your dreams ...

My generation needs a return to the roots, the quality and the taste for doing well. Men do not necessarily have the idea of dressing in costume. One must think of the costume as a product that fits your way of life and offer a younger mind in the cut. Today the materials are more comfortable, more flexible.

But there is an immediate standardization of styles and looks. When a "trick" walks everyone wears it. These are ephemeral fashion currents.

 

And how does elegance translate?

 

It is above all a mentality. You can not be stylish by being a "dirty" type. Elegance is beyond clothing. For example, Steeve McQueen was a great guy! It transmits empathy, sympathy, there is something inspiring and inspiring. Elegance is also the education of taste.

We have lost the approach of dressing also for the others.

 

Who are the creators who inspire you?

 

Ralph Lauren of course! He allowed me to grow up in this business. Its shops are beautiful, there is a magical side, the quality exists at Ralph Lauren. It is the image it offers that I love.

Brunello Cucinelli is also a creator who inspires me. He said "Beauty will save the world".

He has a philosophical approach in his work. He makes everything in his wife's native village, he wants to perpetuate the tradition.

Afterwards in the small world of tailors, I can not name so many there are, which inspired me and that continue to inspire me! A tailor as a creator needs to keep an eye open and must always remain humble in front of his peers to grow and evolve, otherwise he will shut himself in his narrow vision and will disappear sooner or later.

This is what I also try to do, perpetuate a know-how and good taste.

 

Discover the collection of Romain Biette at Espace 109

ardentesclipei.com

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload