© MAISON SENSEY 2017 - 2019

  • Facebook - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • Twitter Round
Please reload

POST RÉCENTS : 

NOUS SUIVRE : 

  • Facebook - Grey Circle
  • Twitter Clean Grey
  • Instagram Clean Grey

Todd Anthony Tyler : l’exigence dans l'objectif

17/04/2017

 

Le photographe de mode Todd Anthony Tyler, de renommée internationale, star en Asie, nous fait découvrir son univers, ses créations, son énergie à se réinventer et à faire rêver.

Ses photos ressemblent à sa vie ; entre art, mode, mouvement, vision, création. Prendre et donner ce qu’il y a de meilleur pour le faire exister.

Son formidable parcours est digne d’un roman américain : tout est possible, n’importe où, avec du travail et de la passion.

Il travaille pour les plus grands magazines de mode dont Vogue China, Vogue Italia, Elle Chine, Harper's Bazaar en Chine, Prestige Indonésie, L'Officiel et GQ et réalise aussi des campagnes publicitaires captivantes pour Uma Wang, Ritz-Carlton Hotels, L'Oreal Paris, Adidas et Ports 1961.

Ce Canadien d’origine travaille entre New York et Shanghai, Los Angeles, mais aussi en Europe dont Paris.

Ancien modèle, devenu directeur artistique, il transforme les modèles en icônes de mode.

Il a capturé les étoiles émergentes des visages d'Asie, comme Liu Wen, Fei Fei Sun et Kiki Kang.

Todd Anthony Tyler est aussi une personnalité de la TV en Asie avec les premières saisons réussies de Next Top Model et Fit for Fashion.

Il a son propre studio photo et donne des conférences sur la mode et la photographie.

 

Comment cela a-t-il débuté ?

 

J'ai commencé la photographie à un jeune âge, j’avais 5 ans quand ma mère m'a acheté un appareil photo. Je suis devenu accro à ce moment-là. Plus tard, j'ai pu passer à une SLR. Et j'ai vendu mon cheval pour acheter un appareil photo ce qui, je suppose, montrait ma volonté de faire de la photographie.

J'ai commencé le mannequinat quand je suis revenu de mes études au Kenya. A mon retour je voulais passer ma maîtrise et je pensais surtout à parcourir le monde. Être modèle était pour moi une source de revenus et la possibilité de voyager : J’ai visité 25 pays différents, une expérience incroyable !

Je ne fais plus de mannequinat en tant que carrière, mais quelques années après, je me suis impliqué dans le travail télévisé et je me suis retrouvé face caméra, c’est fantastique! Cela permet de se mettre à la place des models et de savoir ce que c'est que de rester là et être photographié.

Ce que je ressens est un aspect important de mon processus photographique et c'est une empathie pour mes modèles, car je comprends vraiment comment ils se sentent.

 

Quelle est votre signature photographique ?

 

Ma signature est une liberté totale, avec un peu le côté obscur, j'aime les ombres, l'humeur et une touche érotique. J'ai tendance à aimer que mes images ne soient pas trop statiques.

Je passe beaucoup de temps à observer le modèle avec une certaine anticipation du mouvement et de l'expression. Je pense que pour le style, cela dépend vraiment de la façon dont vous êtes présenté pour la première fois à un photographe. Si vous regardez d'abord mon travail commercial, vous sentirez que mon style est plus propre, mais moi en tant que personne, artiste photographe, c’est plus vers le côté brut que je me dirige. J'aime cette ambiance créée par les ombres (ce qui ne fonctionne pas toujours dans le travail de catalogue ou de publicité, car les clients souhaitent généralement une photo claire du produit). De plus, mon souci personnel est d’aller vers un certain niveau d'énergie sexuelle ou érotique dans les images que je ressens. C’est vraiment un reflet humain et une vibration naturelle que je veux renvoyer et cela ne joue pas toujours de manière appropriée sur différents marchés ou à travers de larges audiences.

 

Vos inspirations artistiques viennent d’où ?

 

Terry Richardson pour sa nature brute d'imagerie, David Lachapelle pour ses couleurs, Helmut Newton pour la nature érotique de son travail. J'aime également Patrick Demarchelier. Nick Knight, Steven Klien, Peter Lindbergh, Steven Meisel, Richard Avedon, Bruce Weber. Pour les artistes, j'ouvre mon esprit et j'admire. Je trouve aussi un peu d'inspiration parmi les créateurs de mode et les graphistes.

 

Qu'est-ce qui fait un bon photographe de mode ?

 

Pour être un bon photographe, vous devez avoir en premier lieu un œil pour le cadrage, la composition et la capture d’image. Ensuite, mélangez une bonne dose de créativité et de capacité artistique. Pour être bon, vous devez être voué à créer et à produire essentiellement de l'art. Pour être un bon photographe, vous devez posséder ces aspects précédents et être en mesure de bien les équilibrer avec la gestion d'une entreprise. En fin de compte, si vous voulez gagner de l'argent grâce à la photographie, alors vous dirigez une entreprise et une entreprise réussie nécessite un engagement, une bonne éthique de travail, une solide compréhension du business et de la gestion.

 

Et la télévision ?

 

Il y a 4 ans, j'ai été contacté pour être dans le Next Top Model d'Asie. Au début, je n'étais pas sûr de cela, Top Model. télé-réalité ? Comment cela va-t-il résister à ma crédibilité de photographe de mode reconnu ? N'était-ce pas un peu cursif ? J'ai bien réfléchi et j'ai demandé l'avis de quelques personnes et tout le monde m’a dit que l'exposition était une valeur dans les deux sens, alors j’ai pensé que j’allais m’amuser. J'ai beaucoup appris à propos de la télévision depuis l'expérience Top Model et j'ai continué avec le travail télévisé en participant à une nouvelle émission de télévision appelée Fit for Fashion.

 

Quels conseils donneriez-vous aux modèles, aux photographes et aux autres personnes qui veulent être ou continuer dans la mode ?

 

Ce sont des carrières toutes différentes et il est difficile de donner les mêmes conseils. C’est d'abord ne pas écouter quelqu'un qui vous dit que vous ne pouvez pas le faire. Oui, il se peut qu'il soit vrai que cela n'a pas fonctionné comme vous l'avez pensé ou voulu, mais cela pourrait être aussi parce que vous avez découvert que ce n'est pas ce que vous voulez.

Ce n'est pas parce que quelqu’un vous dit que ça ne marchera pas que vous ne devez pas le faire, c'est une grosse erreur. Vous devez expérimenter par vous-même car chaque voyage va être différent. Cela dit, lorsque vous envisagez d'aller dans ces carrières, posez-vous les questions difficiles comme suis-je vraiment talentueux ? Soyez honnête avec vous-même et puis, à partir de là, tout est possible. Est-ce que vous ressentez le désir et le feu intérieur de faire quelque chose? Alors faites-le.

Si c'est une idée passée, trouvez votre sujet ou une chose que vous voulez faire. Un autre conseil : si vous voulez être dans ce métier, vous devez aller sur le marché, surtout au début de votre carrière pour explorer tout ce qui se passe. Même avec Internet, vous ne pouvez pas vraiment obtenir le niveau de réussite que vous obtenez dans ces domaines en étant en dehors des principaux marchés, de sorte que vous allez très probablement déménager à New York ou à L.A. ou à Londres et ainsi de suite pour avancer dans la carrière que vous recherchez. Deux derniers conseils : soyez créatifs et attrayants, le succès dépend du sens des affaire, d'une volonté entrepreneuriale et de la plus grande impertinence pour maintenir le niveau d’exigence dont vous aurez besoin pour réussir.

 

Quel est le meilleur conseil que vous avez déjà reçu?

 

De ma mère, lors d'une course de piste de 200 mètres. C'était ma première compétition et je ne me suis pas rendu compte que, en raison de la piste, tous les coureurs accéléraient sur les derniers 100 mètres. Quand tout le monde semblait me rattraper, j'ai ressenti un moment de frustration car je commençais à perdre et j'ai donc ralenti. Ma mère me criait de continuer à courir, alors j'ai pris le rythme, j'ai couru le plus fort au cours des 100 derniers mètres et j’ai remporté la course. Depuis j'applique cette attitude à ma vie de tous les jours.

 

Découvrez les photos de Todd Anthony Tyler à la Gallery 109

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload